Accueil site  


Instruction technique n° 249

(Arrêté du 24 mai 2010)

Relative aux façades

 

Version de l'instruction technique applicable jusqu'au 5 octobre 2010


Sommaire IT :

Objet.
1. Règle du C + D.
2. Solutions constructives avec C + D.
3. Solutions constructives sans C + D.
4. Masse combustible mobilisable
5. Systèmes d'isolation par l'extérieur des ouvrages en béton ou maçonnerie
Annexe A1. Exemples de mesures du C et du D.
Annexe A2. Essais pour la détermination de la chaleur de combustion mobilisable
Annexe A3. Terminologie


ANNEXE A3 - TERMINOLOGIE

Baie.
Toute ouverture pratiquée dans un mur ou dans une toiture ayant pour objet le passage des personnes ou l'éclairage des locaux.

Baie vitrée.
Toute ouverture pratiquée dans un mur ou dans une toiture avec un remplissage par un vitrage (porte extérieure, fenêtre, vasistas, lucarne, soupirail...).

Bardage rapporté.
Ensemble constitué d'éléments manufacturés de parement (plaques, clins, ardoises, tuiles, bardeaux, carreaux, dalles...) fixés sur une ossature, elle-même fixée à un support en béton ou en maçonnerie. Le bardage comporte au dos du parement une lame d'air ventilée qu'il y ait ou non un isolant.

Châssis vision.
Partie fixe d'élément de remplissage transparent permettant la vue à l'extérieur.

Contre-parement feu.
Il s'agit d'un contre-parement isolant du point de vue du feu, associé à une tôle d'acier, à savoir :
– plaques de laine minérale de roche de masse volumique minimale de 70 kg/m3 et d'épaisseur minimale 25 mm ;
– plaques de plâtre d'épaisseur minimale 18 mm ;
– plaques de silicate de calcium d'épaisseur minimale 18 mm.

Elément de remplissage.
Elément en feuille, plaque ou panneau, simple ou composé (type EdR), destiné à s'intégrer dans les menuiseries pour constituer la façade du bâtiment.
Les éléments de remplissage peuvent être opaques, translucides ou transparents y compris dans le cas des baies et des fenêtres.

Elément de remplissage « EdR feu ».
Elément de remplissage de façade (EdR) de la famille CB-E, version feu, conforme au cahier CSTB 3076 d'octobre 1998, comportant depuis l'intérieur :
– soit une tôle acier de 1,5 mm d'épaisseur minimale et un contre-parement feu conforme à l'exigence ci-dessus ;
– soit une tôle d'acier de 1,5 mm d'épaisseur minimale et 40 mm au moins de laine minérale de roche de masse volumique supérieure ou égale à 90 kg/m3 ;
Si l'EdR est placé uniquement en allège, une tôle d'acier de 0,75 mm d'épaisseur est suffisante.

Façade légère.
Façade constituée d'une ou plusieurs parois, dont la paroi extérieure, au moins, est caractérisée par une masse faible, généralement inférieure à 100 kg/m2.

Façade légère « double peau ».
Façade légère vitrée ou partiellement vitrée constituée de deux façades légères à ossatures indépendantes, séparées par une lame d'air d'épaisseur minimale de 200 mm et ancrées à la structure primaire du bâtiment, assurant à elles deux la fonction « façade ».

Façade rideau.
Façade légère constituée d'une ou plusieurs parois situées entièrement en avant des nez de plancher.

Façade semi-rideau.
Ensembles menuisés constituant la paroi extérieure d'une façade, mais dont certaines zones, en particulier celles situées devant les allèges et trumeaux en béton ou maçonnés, n'assurent pas à elles seules l'étanchéité à l'air et/ou à l'eau alors que d'autres (partie vision) assurent ce rôle.

Fenêtres.
Ensemble constitué de un ou plusieurs vantaux et/ou parties fixes, séparés par des parties dormantes (meneaux ou traverses), le tout étant préfabriqué en atelier et livré tout monté sur le chantier.

Garde-corps.
Dispositif, plein ou ajouré, de protection contre les chutes, à hauteur d'appui.

Jonction façade/plancher.
Dispositif intérieur placé entre le nez de plancher et la façade.

Matériau combustible.
Tout matériau autre que ceux classés A1.

Menuiserie.
Encadrement, ouvrant ou dormant, destiné à recevoir un élément de remplissage.

Panneau de façade ou ensemble menuisé.
Elément fixe ou ouvrant, équipé d'une ou plusieurs fenêtres, rempli d'un vitrage fixe ou autre matériau.

Revêtement extérieur de façade.
Matériau constituant la couche extérieure de la façade, dont la surface est visible.

Store.
Rideau de toile ou à lamelles, intérieur, extérieur ou inséré entre vitrages, destiné à contrôler le passage de la lumière à travers une baie.

Tableau de baie.
Retour de paroi à la périphérie d'une baie, compris entre la menuiserie et le nu extérieur de la façade.

Vêtage.
Ensemble constitué d'éléments manufacturés de parement, avec ou sans isolant posé préalablement,consistant à fixer mécaniquement en face externe d'un mur des éléments manufacturés sans ossature lourde ni lame d'air ventilée. Les vêtages sur liteaux sont assimilés aux bardages.

Vêture.
Système d'isolation extérieure à base de composants manufacturés associant un parement et un isolant sans
lame d'air.

Volet.
Panneau mobile d'une fermeture extérieure de baie.

© SiteSecurite.com 2013 Haut de page